[Test /Tuto] Suunto Ambit 3 – Planifier un entrainement

Un des arguments avancés systématiquement par les utilisateurs de Garmin, pour justifier leur préférence à la marque américaine, est le côté pratique et facile du créateur d’entrainement par intervalles, le fractionné, du site Garmin Connect. Il faut avouer qu’aucune autre marque n’a proposé un outil aussi complet et intuitif jusqu’à présent. Tout au plus trouve-t-on, dans tous les modèles, une façon de créer des séries simples de  type n fois 30’/30’ ou x fois 400m,recup=30s. Avec Garmin il est assez simple de créer un 2x5x(300m, r=30s) ou encore une pyramide. Bref de panacher et agencer toutes sortes d’intervalles pas forcément égaux et d’imbriquer des séries.

Sunnto, qui reste une marque qui va concurrencer Garmin sur le terrain du haut de gamme trail et running, avec sa gamme Ambit, n’a jusqu’à présent proposé que des solutions loin d’être aussi faciles à comprendre et à utiliser. Soit on passe par le concept d’application. Soit on passe par le compteur d’intervalles (cf. mon article sur le sujet). Mais ça c’était avant la version 1.5 du logiciel interne des Ambit 3.

Mise à jour 1.5

Depuis cette version, la gamme Ambit 3 propose une façon « garminesque » de créer des entrainements. Quand je dis Ambit 3 c’est parce que ce n’est accessible que par l’application mobile, donc uniquement iPhone au moment où j’écris. La version Android vient de sorti en bêta mais cette fonction en est encore absente. L’application utilisant exclusivement la connexion Bluetooth, elle ne marche pas avec les anciens modèles de la marque.

Ceci étant dit, essayons de voir ce que propose cet outil au design soigné. Et surtout, comme pour le test de la montre lui-même, comparons-le à ce que l’on connait chez Garmin mais aussi à ce qu’il est possible de faire avec les outils existant chez Suunto, compteur d’intervalle et applications.

Ca tombe bien, j’ai une séance de seuil avec une série 3000m/2000m/2000m et 1000m entre 85 et 90% de ma VMA à faire. Je programme aussi une petites séance de fractionné court, un 6×2’.

Movescount App en action

Si vous utilisez déjà l’application iPhone, vous savez que vous ne pouvez modifier les paramètres de votre Ambit 3 que si celle-ci est connectée en Bluetooth. C’est pour cela que je préfère, quand je peux, utiliser le paramètrage via le site web. Mais là je n’ai pas le choix les entrainements n’existent que sur l’app.

Mon menu Entrainement

Mon menu Entrainement

Une fois entré dans le menu « Entrainements » (menu « roue crantée » pour les paramètres, puis « Ambit 3″ si celle-ci a été appairée), vous avez la liste des entrainements existant si vous en avez. Vous cliquez sur « modifier » et sur « + » pour en créer un nouveau. Vous lui donnez un nom explicite et vous cliquer sur « Créer » pour passer à l’édition proprement dite.

Un nouvel entrainement

Un nouvel entrainement

A partir de là, vous pouvez ajouter deux sortes d’éléments : une étape donc un intervalle ou une répétition. Vous allez ensuite les imbriquer les réassembler par glisser-déposer de manière assez intuitive.

Quand on ajoute une étape, l’application propose via des menus déroulants de choisir les paramètres suivants :

  • Type d’intervalles : Echauffement, Intervalle, Récupération, Repos et Retour au calme (cela va surtout fixer la couleur de l’étape, c’est une représentation visuelle qui n’est pas repris dans l’affichage dans la montre).
  • La durée ou plutôt la condition de fin de l’intervalle. Là on a le choix. Si l’on choisit « tour »,  on devra signifier manuellement par un appui sur le bouton « lap » qu’on a fini l’intervalle pour déclencher le suivant. C’est pratique pour un échauffement par exemple. On a ensuite le temps en heures-minutes-secondes, la distance en mètres, les calories brulées, la FC mini et la FC maxi. C’est presque trop mais on ne va pas se plaindre. La FC mini est une excellente idée pour les intervalles de récupération. Certains coachs recommandent de redémarrer un intervalle rapide à partir du moment ou la fréquence cardiaque est redescendu à un certain seuil.
  • La cible à respecter pendant l’intervalle sous la forme d’une plage mini/maxi en vitesse, allure, cadence de pas, puissance (traduit par « alimentation » dans la version française),  FC ou, bien sur, aucune.
  • On peut ensuite mettre un petit texte libre. Je m’en sers pour décrire sommairement l’intervalle. Les 10 premiers caractères vont s’afficher sur la montre à chaque début de nouvel intervalle.

Si l’on compare à Garmin, la liste des conditions de fin est la même à l’exception de la FC mini. Pour la cible, on a, chez les américains, les différentes zones de fréquence cardiaque mais pas la puissance, surtout utile en vélo à condition d’avoir le capteur adéquat.

Pour ce qui concerne le compteur d’intervalle paramétrable au niveau des modes de sport de l’Ambit, il n’est possible que de préciser une durée en distance ou temps pour deux types d’intervalles : rapide et récupération. Pas de cible. L’échauffement et le refroidissement sont prévus et déclenchés par  appui sur le bouton« lap » de la montre. Cela suffit pour une très grand majorité de coureur qui s’entraine seul.

Je crée donc mon premier intervalle, un échauffement qui se terminera quand j’appuierai sur « lap » (Tour). Mieux vaut ne pas oublier de désactiver l’autolap d’ailleurs, sinon l’échauffement risque de ne durer qu’un kilomètre. Pour la cible, je mets une allure (« Vitesse/mn » dans la traduction française) d’un minimum de 0’35, parce qu’il faut bien mettre quelque chose et que c’est la valeur par défaut, et 5’30 maximum, ce qui correspond à 70% de ma VMA. Je mets le texte « Echauffement » ce qui ne sert à rien vu que je remarquerai plus tard que le premier ne s’affiche pas.

IMG_3438

Je choisis un échauffement avec comme durée « Tour » donc que je termine manuellement avec le bouton Lap.

IMG_3440

La cible est une plage d’allure (vitesse à la mn) jusqu’à 5 mn 30 par km

 

Tout ceci est très facile à faire. On peut juste regretter de ne pas pouvoir parfois saisir les valeurs numériques au clavier mais de devoir faire défiler les valeurs.

Sur le même mode je vais ajouter chacun de mes intervalles 3000, 2000, 2000 et 1000m en mettant une cible de vitesse correspondant à des maximum respectif de 4’35, 4’25, 4’20 et 4’15/km pour avoir une progression. Je vous conseille de créer le premier et de faire un glisser rapide vers la gauche pour avoir le bouton « dupliquer ». C’est également comme cela que vous accéder au bouton « supprimer ».

Un glissé vers la gauche sur un intervalle permet d'accéder au menu "dupliquer - supprimer".

Un glissé vers la gauche sur un intervalle permet d’accéder au menu « dupliquer – supprimer ».

La fonction « dupliquer » est encore plus utile pour les intervalles de récupération que je choisis en durée sur 2 minutes, sans cible. On en crée un. Pour ordonner les intervalles, un appui long permet de déplacer un intervalle selon l’ergonomie classique de l’iPhone. C’est le même système que vous utiliser pour déplacer vos icônes d’applications dans les écrans.

Je termine mon entrainement avec un intervalle de « retour au calme » de 10 minutes sans cible. C’est terminé. La grille colorée du haut de l’écran nous donne la représentation de notre séance. Le rouge c’est quand ça pique.

A la fin, mon plan de séance ressemble à ça. En rouge, la partie qui pique.

A la fin, mon plan de séance ressemble à ça. En rouge, la partie qui pique.

Pour créer une série avec des répétitions, il suffit bien entendu de cliquer sur « ajouter répétition ». Cela ajoute un cadre avec un nombre de répétition que l’on peut modifier en faisant dérouler. Cela créer par défaut un intervalle que l’on peut  effacer si l’on a déjà créer les intervalles de course et de récupération. Ces derniers peuvent être glisser-déplacer à l’intérieur du cadre de répétition. Je n’ai pas réussi par contre à faire glisser une répétition dans une autre pour créer par exemple un 2x10x(300m, r=1’) R= 3’. Mais avec le bouton dupliquer il est très rapide de créer les deux séries avec un intervalle de repos de 3 minutes entre les deux.

Un entrainement avec un série de répétiton

Un entrainement avec un série de répétiton

Depuis le menu Entrainements, si vous cliquez de nouveau sur modifier vous pouvez activer/désactiver un entrainement dans la montre via le curseur blanc à droite ou le supprimer définitivement. Désactiver un entrainement fait qu’il ne s’affiche plus dans la montre. On peut ainsi se créer beaucoup d’entrainements dans son compte Movescount mais avoir une liste claire sur soi.

Activer/Désactiver ou supprimer ses entrainements.

Activer/Désactiver ou supprimer ses entrainements.

Comme pour tous les paramètres, une synchronisation par Bluetooth de la montre va télécharger vos entrainements actifs dans l’Ambit 3. Nous sommes prêts à chausser les baskets.

Ne pas oublier de synchroniser la montre avec le Bluetooth.

Ne pas oublier de synchroniser la montre avec le Bluetooth.

Test de la séance

Une fois que l’on a choisi le type de sport, comme d’habitude, que la séance est prêt à démarrer, avec le GPS et éventuellement avec le cardio, un appui long sur « next » permet d’accéder aux options. Le menu ou se trouvait déjà la navigation par exemple. Il suffit de choisir le menu « Exercices » pour choisir parmi notre liste d’entrainements.

Bien sur, comme pour la navigation, ne pas oublier de démarrer l’entrainement en appuyant sur « start ». Ne rigolez pas. Ca m’est arrivé de suivre une trace GPS pendant plusieurs heures sans me rendre compte que je n’avais pas démarrer la séance. Vu que l’Ambit affiche les mesures de vitesse ou de cardio, même quand on n’a pas démarré, contrairement à mes anciennes Garmin où ce n’était pas possible, il est facile d’oublier ce maudit bouton « start’.

Pendant chaque intervalle, l’écran affiche une barre de progression et la valeur restant avant la fin de l’intervalle selon ce que vous avez choisi. Dans l’écran ci-dessous, je suis en échauffement en mode « tour » donc il n’affiche que le temps qui s’écoule.

La progression de mon échauffement ne m'indique que le temps passé.

La progression de mon intervalle en mode manuel (Tour) ne m’indique que le temps passé.

Si j’ai spécifié une cible, la valeur instantanée est affichée en haut de l’écran. Le graphe affiche la progression de la cible entre les deux limites mini et maxi que vous avez spécifié. Ci-dessous, on voit l’effet de mes accélérations en lignes droites pendant l’échauffement. Ce graphique reste également le seul moyen de vérifier que l’on reste dans la plage de la cible. Contrairement à Garmin, il n’y a aucune alerte quand vous descendez en dessous ou passez au dessus des valeurs que vous avez fixées. vous êtes obligés de contrôler sur l’écran ce qui, dans une séance de VMA, est loin d’être pratique.

IMG_3428

 

A la fin de chaque intervalle, un Bip retentit. Brièvement le texte paramétré s’affiche puis un écran spécifiant le numéro de l’étape sur le nombre total, la condition de durée et la plage cible. Concrètement ça va assez lentement pour qu’on ait le temps de lire.

Le petit texte que j'ai mis pour décrire mon intervalle s'affiche au début de celui-ci.

Le petit texte que j’ai mis pour décrire mon intervalle s’affiche au début de celui-ci.

Bien sur, comme souvent, l’ancien Garminophile que je suis regrette que le « bip sonore » ne puisse pas être accompagné d’un vibreur. Ce n’est pas toujours évident d’entendre le signal de fin et on a tendance à surveiller sa montre en permanence ce qui perturbe un peu la concentration.

Ce n’est pas le seul regret par rapport au concurrent qui a visiblement inspiré cette fonction. Contrairement au compteur d’intervalle simpliste, chaque intervalle ne crée pas automatiquement de « tour/lap » sur Movescount qui rendent l’analyse si facile. Mais ce qui est bizarre c’est qu’une analyse du code du fichier exporté montre que des « tours » ont bien été créés. Et on peut donc les voir et les analyser sur Strava. Ce n’est donc gênant que pour ceux qui se limitent à Movescount.

Sur Movescount, je ne vois pas les tours/laps de mon entrainement fractionné ...

Sur Movescount, je ne vois pas les tours/laps de mon entrainement fractionné …

.. alors qu'ils sont bien dans le fichier GPX quand je fais un export

.. alors qu’ils sont bien dans le fichier GPX quand je fais un export

... et sont bien gérés dans Strava, par exemple.

… et sont bien gérés dans Strava, par exemple.

C’est aussi gênant sur la montre elle-même puisqu’un écran sur lequel vous avez affiché une donnée, distance, vitesse ou temps sur le tour en cours ne vous donnera pas l’intervalle à moins de le marquer à la main avec le bouton Back/Lap. Le seul moyen de suivre la progression de votre intervalle est de rester sur l’écran ci-dessus et donc de ne suivre que la valeur donné comme cible. Impossible par exemple d’avoir un écran qui suivrait à la fois la FC, l’allure et le temps de l’intervalle à la place du graphique de l’application. Espérons que cela évoluera à l’avenir.

Concrètement, c’est légèrement perturbant de devoir surveiller l’approche de la fin d’un intervalle sur le terrain. Sur un fractionné en temps ou distance en nature par exemple. C’est, bien sur, pire en environnement urbain bruyant. Si j’avais une suggestion à faire à Suunto, une bonne idée aurait été un bip qui anticipe un peu avant la fin, à l’instar du compte à rebours de l’Ambit que j’utilise tous les matins pour faire mon oeuf coque. Ou un système comme avec la navigation sur itinéraire quand on est proche d’un point de passage (bip à 20 mètres).

En conclusion

On voit qu’une fois de plus Suunto réagit à la concurrence, comme avec l’adoption du Bluetooth ou le tracking d’activité pour l’instant inutile. La marque ayant pour elle qu’une grande réputation d’excellence technologique et de fiabilité, on sent bien que la course au gadget n’est pas dans l’ADN de l’offre Ambit. Les suuntoïstes convaincus ont très bien appris à se passer d’un planificateur d’entrainement sophistiqué. Mais l’outil est plutôt encourageant et bien pensé et finalement permet de faire presque tout ce que l’on peut faire avec celui de Garmin, sans passer par des applications un peu compliquées à personnaliser pour les non-geek. Je dis « presque » parce que j’ai une coach qui me crée des séries assez complexes. Ca me prend 5 mn avec Garmin Connect, c’est souvent impossible de les créer telle quelle chez Suunto. Je dois ruser en créant des séries simples et en les lançant plusieurs fois.

Un coup d’oeil sur la feuille de route de développement de Movescount : il y est indiqué une future fonction de coach vocal utilisant la possibilité de connecter en permanence la montre au smartphone. Suunto se rapproche ainsi des pure players de l’application mobile, comme Runtastic, tout en s’appuyant sur ses montres qui n’ont plus rien à prouver aux utilisateurs exigeant. D’autant que si une telle fonction est toujours séduisante sur le papier, ou dans un discours marketing, la grande majorité des coureurs ou traileurs n’en ont simplement pas l’utilité.

Enfin, on peut imaginer que l’Ambit pourrait aller plus loin en mélangeant l’approche des applications avec celle des entrainements planifiés. Par exemple, j’ai une application pour afficher, et historiser sous forme de courbe, mon pourcentage de VMA. Pouvoir utiliser cette donnée calculée comme cible d’un intervalle serait plutôt sympathique.

Il est toujours rassurant de voir qu’une marque comme Suunto fait évoluer ses produits pour toucher le plus large public. Et ce n’est pas fini si on en juge par les annonces pour la version 2.0 du logiciel interne de l’Ambit 3.

Les plus

  • L’ergonomie de l’application rend la planification d’un entrainement  à pla portée de tous contrairement aux applications un peu complexes à appréhender.
  • La plupart des scénarios courant de programmation d’entrainement sont possibles. Sauf si on a une coach qui créer des empilements de séries complexes comme moi :-). Ceci dit, j’arrive à m’en sortir.
  • Ce n’est qu’une première version et donc un excellent début.
  • L’affichage de la progression d’un intervalle est bien pensé.
  • A l’usage, cela fait le job et c’est bien là l’essentiel.
  • Ca fera un peu taire les aficionados de Garmin 🙂

Les moins

  • Pour l’instant uniquement sur l’application mobile (iPhone pour l’instant, pas encore dans la toute récente version Androïd). Pas disponible sur le site web Movescount.
  • Pas de possibilités d’imbriquer les répétitions pour créer des séries. Quand on n’a que deux séries, la duplication suffit. A partir de 3 ou 4, ça devient lourd à faire. Voire même impossible.
  • Seulement sur les modèles Ambit 3 (Peak, Sport, Run) puisque les anciens modèles n’ont pas le Bluetooth donc pas de connexion à l’application mobile.
  • Pas de vibreur dans l’Ambit pour indiquer la fin d’un intervalle en environnement bruyant.
  • Pas d’alarme si l’on sort de la plage des valeurs cibles. On est obligé de contrôler sur l’écran.
  • Un bip-bip pour annoncer la proximité de la fin d’un intervalle aurait été sympa. Quand on change d’écran en cours d’exercices, pour voir nos autres données, on n’a plus aucun moyen de vérifier la progression ou la plage cible qui ne sont affichée que sur l’écran spécifique. J’ai d’ailleurs le même reproche à faire au mode Navigation qui fonctionne selon le même principe.
  • Contrairement à l’outil simpliste « compteur d’intervalle », les « tours/laps » de chaque intervalle ne sont pas gérés dans la montre et sur le site Movescount. Ils sont par contre visibles dans Strava donc bien enregistrés.
  • Une possibilité d’échanger les séances avec d’autres utilisateurs, comme pour les itinéraires et les plans d’entrainement aurait été bienvenue. Mais pour cela, il aurait fallu mettre la fonction sur le site et donc l’ouvrir aux autres modèles plus anciens.
  • Pas de lien avec le planificateur de programme d’entrainement. Là aussi c’est dommage.
  • Pas de possibilités de créer ou modifier un entrainement depuis la montre. Mais c’est le cas de plusieurs montres récentes chez Garmin aussi. Et c’est toujours la philosophie de Suunto qui garde toutes les manipulations sur la montre les plus simples possibles.
  • Il est obligatoire d’avoir la montre connectée à l’application pour éditer un entrainement, comme toute modification de paramètre de la montre depuis l’app. Alors que cela n’est pas obligatoire sur le web. Un mode asycnhrone serait le bienvenu.
  • Dans le même ordre idée et beaucoup plus gênant, Movescount App ne sait synchroniser ses paramètres avec la montre que si l’iPhone est connecté à Internet. C’est encore une fois, un des gros points noirs du tout-internet de Suunto. Je travaille pour un opérateur télécom, je pourrais « apprécier » que l’on soit obligé d’avoir au moins la 3G pour programmer sa montre, mais je ne comprends pas cette approche.

Pour un test des autres fonctions de l’Ambit 3 Peak c’est par là et pour l’Ambit 3 Run par là.

Toute la gamme Suunto Ambit (2 ou 3, Sapphire ou pas, HR ou non) est disponible chez notre partenaire i-run.

32 Comments on “[Test /Tuto] Suunto Ambit 3 – Planifier un entrainement

  1. Super travail et merci pour ce super Tutoriel savez vous si dans le mode course lambda on peut mettre une alarme sur une valeur d’allure a tenir par exemple sur un sémi je veux tenir 6mn /km si je descent au dessous comment faire biper la montre?????

    • Je pense que ce n’est pas le cas et c’est dommage. Mais peut-être dans une prochaine mise à jour (et là encore une fois, on va regretter l’absence de vibreur sur l’Ambit).

    • C’est possible :

      RESULT=Step;

      if (Step==0) {
      postfix= »Accele »;
      if (SUUNTO_PACE > 6.00) { Suunto.alarmBeep();postfix= »PC MIN »;}
      if (SUUNTO_DISTANCE – TmpDistance >= 21) {
      Suunto.alarmBeep();
      Step=Step+1;
      TmpDistance=SUUNTO_DISTANCE;
      }
      }

      Et la montre Bip dès que tu passes sous les 6min/km…

      • Oui on peut avoir des beep dans les applications mais pas dans les entrainements. Et ce serait utile pour rester dans la cible dont on n’a qu’une indication visuelle. On peut surement programmer ça dans une appli mais ça fait qu’il faudrait faire deux fois le boulot. Sans compter que dans un fractionné, on ne fixe pas toutes les cibles à la même valeur. Exe: ce matin j’ai fait une séance 20′ à 12,5km/h cible, 15′ à 13 et 10 à 13,5. J’ai programmé ça sur l’Ambit mais je suis obligé de surveiller moi-même la montre pour voir si je suis toujours dans la plage. Rien à voir avec la programmation de fractionné sur Garmin ou on a une indication visuelle/lumineuse/vibrante qu’on sort de la cible soit vers le bas soit vers le haut. Bref, on espère tous que Suunto va un jour aligner ses entrainements sur ceux de Gamrin qui n’ont pas eu besoin de bouger depuis plusieurs générations de montre tellement ils sont au top (je teste la 920XT et ne voit pas la différence avec toutes les Garmin que j’ai testé depuis la 310XT)

        • Tu peux faire un double bip quand tu es trop bas et un triple quand tu es trop haut… par exemple non ?

  2. Pingback: [Test] Suunto Ambit 3 Peak : j’abandonne la Fenix 2 ou pas ? | Endomorfun

  3. Pingback: [Test] Ambit 3 Run HR blanche : faut-il être un baroudeur geek pour avoir une Suunto ? | Endomorfun

  4. As quand un bip à chaque km et quand on dépasse notre fréquence cardiaque , car somme obligé de regarder notre montre un peu plus souvent .
    Merci cordialement

    • Les Bip tous les JM et FM sont deja duispo dans l’interface MOVSCOUNT !!!!

  5. Quand pourra t on avoir les les programmes sur Android, au moins sur le site movescount, c’est nul, et les bips tous les km

  6. Pingback: [Actu] Enfin du nouveau chez Suunto, l’Ambit 3 Verticale | Endomorfun

  7. Bonjour,

    je possède l’Ambit3 Vertical équipée d’un vibreur donc plus de soucis entre chaque intervalle! De plus, la montre bip lorsque je sors des zones définies!

    Bonne course,
    BB

    • Merci pour l’info. Gageons que les futures Suunto (dont la Spartan Ultra qui « serait » la remplaçante de l’Ambit 3 Peak) auront toutes un vibreur.

  8. Bonjour,

    Avant tout merci pour ton post très bien fait!!

    Malgré cela je n’arrive pas à retrouver mes entrainements dans la montre.

    De quoi cela peut il venir?

    Merci par avance

  9. Salut, est ce que l export vers strava te donne toujours les intervalles / laps ?
    Chez moi, ce n’est pas le cas ( je viens d essayer ca aujourdhui pour la premiere fois avec mon ambit 3 achetée recemment )

    • edit : en exportant le tcx, ca marche dans strava ( pas en exportant le gpx)

      • Effectivement, depuis quelques temps ça ne marchait plus. Merci du tuyau.

  10. Quelqu’un sait t’il comment afficher le pourcentage de VMA sur ambit 3 sport ?
    – Es-ce possible pendant les entraînement?
    – Faut-il installer une application ?

    Sportivement Bruno.

    • Il y a une application dans l’app zone mais tu dois modifier la VMA en dur dans le code pour mettre la tienne. http://www.movescount.com/fr/apps/app7306-Pourcentage_VMA. Je l’utilise depuis 2 ans.
      Après tu n’as qu’à mettre l’application dans les écrans que tu souhaites utiliser pour ton entrainement.
      Par contre, il ne s’agit que d’un affichage. Il est impossible d’utiliser le résultat d’une application comme critère cible pour un fractionné.Pour cela, tu dois paramétrer en vitesse.

      • Merci pour la réponse, j’ai bien importé l’application pour l’affichage du ℅VMA sur la montre et réglé la VMA à 17. Par contre on ne peut pas régler la VMA avec une décimale. J’ai essayé avec un point et aussi avec la virgule mais ça ne fonctionne pas car j’ai une VMA de 16,5 actuellement. Existe t’il une solution pour pouvoir y poser une décimale ?
        Sportivement Bruno. 😋

  11. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour cet article très bien fait.

    J’ai une Ambit 2 et une vieille forerunner 405.
    La suunto répond parfaitement à mes besoins en montagne, trail, ski, rando, vélo etc….
    et j’utilise (encore) la forerunner pour les entrainements de fractionné complex sous garmin training center, le planificateur le plus souple et simple a utiliser, en un mot il fait tout (Garmin connect est de la même veine il me semble.

    L’évolution des technologies me poussent à investir: Spartan ou Fenix 5 ?

    Merci de vos retour !
    Nico_666

    • Ouhla. Alors je n’ai pas encore tester la Spartan. Ca ne valait pas le coup tellement les gens avaient l’air déçus des premières versions du logiciel interne. Mais Suunto va m’en envoyer une en test.
      La Fenix 5 n’est pas sortie. Et je me garderai bien de donner un avis sur un simple communiqué de presse. Donc pour l’instant, je ne saurais conseiller ni l’une ni l’autre. Désolé.
      Sachez quand même que si vous êtes habitués aux entrainements fractionnés chez Garmin, ils n’ont pas évolué fondamentalement depuis la 305 (ou en tout cas la 310 que je connais bien). Et l’article ci-dessus dit clairement que même si Suunto a fait des progrès (et je l’utilise pour tous mes fractionnés), on est loin de l’outil de Garmin.

      • Bonsoir Jean-Guillaume,
        merci pour le retour rapide.
        j’essaie d’anticiper ma future dépense :), et j’avoue que si j’ai un faible pour Suunto, l’appli de Garmin, aussi « vieille » soit-elle répond parfaitement à mes besoins…
        J’attendrai avec impatience votre test comparatif à venir 😉
        Nico_666

  12. Bonjour,

    Merci pour cet article détaillé.
    J’ai mon Ambit3 vertical depuis peu et tente d’exploiter les différentes fonctionnalités.
    J’ai configuré des entraînements avec comme 1er element une période d’échauffement où je ne défini pas durée/distance ni de cible, je veux passer a l’élément suivant lorsque j’appui sur le bouton « lap » et ainsi commencer la séance. Cependant, lorsque j’appui sur ce bouton, j’ai bien le nouveau tour qui s’enclenche mais ma montre ne passe jamais a l’intervalle suivant.
    Suis-je obliger de définir une cible pour que ça fonctionne ?

    Voici une capture d’ecran de mon entrainement:
    http://imgur.com/a/xaW4J

    Merci

  13. Bonjour, merci pour ce test et les explications détaillées, super boulot !
    J’ai planifié mes entraînement sur l’application mais n’arrive pas à les trouver dans la montre… Seriez vous pourquoi ? En gros quand je lance l’activité et que j’accède aux options avec un appui long sur « next », les seules possibilités qui me sont offertes sont « navigation », « activer » et « alti-baro ».

    Merci 🙂

    Olivier

    • BOnjour,

      Comme Olivier je possède une Ambit3 Vertical. Entrainements créés dans l’application puis montre synchronisée mais les seules options présentes dans l’activités sont « navigation », « activer » et « alti-baro ».
      Je tourne en rond
      Merci pour votre aide,
      Christophe

  14. Bonjour
    Je parviens à créer mes séquences d’entrainement cependant il y a un léger décalage entre les différentes « séries » et le chrono. Par exemple si je fais du 1min/1min j’ai toujours ce petit décalage qui fait qu’au bout de 36 répétitions j’ai 10 secondes d’écart. (Je démarre à zéro, s’arrête à 1min + quelques centièmes puis 2 minutes et 1 seconde…)

    Auriez vous une solution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Strava de J.G.