[Actu] Fitbit passe à la montre de sport avec Surge

 

Fitbit est un des pionniers des fameux petits « trackers » d’activité, à la base de l’engouement pour les objets connectés liés à la santé et pour le « quantified self« , qui consiste à enregistrer quantités de données sur soi et les analyser. Quand j’ai démarré la course à pied, j’a naturellement été séduit par cette approche techno-ludique du sport. C’est une des raisons d’être de ce blog. Je n’ai d’ailleurs aucun scrupules à dire qu’une grande part de ma motivation au départ venait de cette possibilité de se fixer des objectifs mesurables. Aujourd’hui, je fais surtout du trail running, pratique qui se veut « roots ». Mais j’ai bien sur une montre GPS/Cardio/Boussole etc … haut de gamme, comme tous les traileurs bien roots que je croise, sur les sentiers ou sur des réseaux sociaux comme Strava. On est donc tous la dedans dans le monde du running. Et ce qui est important : ça nous coute pas mal d’argent. Et quand on connait le prix que l’on est prêt à payer pour une paire de chaussures que l’on va user en 6 mois, on comprend que les acteurs de l’internet des objets liés à la santé aient envie de franchir le pas de la séduction, en proposant des produits pour cette cible un peu plus exigeante.

Voix un peu originale dans le concert des sportifs qui pensent que « pour eux, un tracker ne sert à rien », j’ai déjà dit tout ce que j’aimais dans feu-mon tracker Withings Pulse (pas étanche, mort bravement en machine à laver). Il me servait à mesurer mes constantes en dehors des activités sportives, sommeil et journées de pure sédentarité. Les deux ayant une influence sur mon entrainement et le contrôle de mon poids. Depuis, les montres des marques installées dans le sport, Garmin, Suunto ou Polar, ont d’ailleurs toutes intégré des emprunts au monde des trackers. Avec plus ou moins de bonheur.

Fitbit Surge Grey

Fitbit fait ici le chemin inverse en proposant le Fitbit Surge, version montre sport de leur Charge HR. Chez Fitbit on en parle pas de « tracker », terme technique barbare, mais de coachs électroniques. Précisons que dans ce monde des coachs électroniques, il est de plus en plus dur de se distinguer. Fitbit est, à ma connaissance, le seul à avoir fait le choix du capteur cardio optique au poignet qui mesure le poul en continu pendant la journée et la nuit.  On a donc non seulement une mesure de l’activité classique, comptage de pas via accéléromètre, mais également un calcul des calories dépendant de la fréquence cardiaque. C’est leur technologie PurePulse.

Ajoutez un GPS et vous avez une montre de sport qui répond aux critères actuels en mesurant les distances et donc les vitesses. Pour rivaliser avec les marques sus-citées, Fitbit inclut bien sur un logiciel interne moderne, avec des modes multi-sport. Surge fait également « smartwatch » en relayant les notifications, les SMS et l’identification d’appel de votre smartphone. Et bien sur, l’incontournable application compagnon qui est la même que celle qu’utilisent les très nombreux utilisateurs des autres appareils de la marque, coachs électroniques, balances …

Application compagnon disponible sur le web et les smartphones iPhone, Android et Windows.

Application compagnon disponible sur le web et les smartphones iPhone, Android et Windows.

Reste à voir si Fitbit Surge, avec toutes ses qualités mais un prix qui le situe dans le haut de la fourchette moyenne gamme , va pouvoir s’imposer. Beaucoup de nouveaux acteurs passent inaperçu malgré des produits originaux – ou sont donc passées les montres de sport Epson, par exemple ? Quand on change de cible, il n’est plus évident d’acquérir une reconnaisance. Surtout quand on voit les qualités de la Polar M400 à quasiment 100 euros de moins. Et pour le moment, je n’ai pas vu encore ce que Surge proposait pour créer des entrainements fractionnés, fonction très prisées de mes comparses runners.

Comme je l’ai dit, je suis assez septique sur les fonctionnalités « tracker » incluses dans les montres de sport réputées et je regrette mon vieux « bidule » qui m’aidait à dimensionner mon sommeil. Le côté pratique d’avoir le meilleur des deux mondes cherche encore son champion. Fitbit peut donc se pose en challenger crédible même si je reste dubitatif sur le prix par rapport au marché actuel.

Caractéristiques annoncées :

  • – Un écran LCD tactile rétroéclairé personnalisable, qui permet une navigation simple entre les statistiques temps-réel, les applications de fitness et l’alarme.
  • – Capteurs : un accéléromètre 3 axes, un gyroscope 3 axes, un altimètre, une boussole, un capteur de luminosité ambiante, un GPS et un cardio-fréquencemètre.
  • – Mesure de vitesse, distance parcourue, dénivelés, temps intermédiaires, parcours réalisés.
  • – Jusqu’à 7 jours d’autonomie.
  • – Prix public : 249,95 €

Site de la marque : https://www.fitbit.com/fr/surge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Strava de J.G.