Garmin : 2 cardio-fréquencemètres pour aller dans l’eau

Les capteurs de fréquence cardiaque utilisant un protocole sans fil, Bluetooth ou ANT+, cela pose toujours un problème quand on est dans l’eau, élément où les ondes ne vont pas passer. Il semble que nos constructeurs de montres de sport préférés commencent à s’attaquer au problème. A l’instar de la ceinture Smart Sensor de Suunto, sortie consécutivement à l’Ambit 3, Garmin apporte enfin une réponse du même acabit. Voir même deux réponses.

Le principe est le même : les informations de fréquence cardiaque sont mesurées dans l’eau et stockées dans une mémoire contenue dans la ceinture elle-même. Une fois hors de l’eau, quand on a de nouveau une connexion possible avec la montre, les données sont transmises à celle-ci pour être fusionnées avec le reste de l’activité. Il semblerait que là ou Suunto n’effectue la synchronisation qu’une fois que l’on arrête l’activité, Garmin synchronise dés qu’on est hors de l’eau. tout du moins avec son modèle HRM-swim. Cela devrait permettre d’avoir une information presque temps-réel sur son cardio en cours d’entrainement. On va peut-être enfin faire autre chose que du « pif » pour faire du fractionné au cardio en piscine.

Il y a donc deux modèles annoncés : la HRM swim pour le nageur et la HRM-Tri pour le triathlète, un pratiquant que la marque affectionne beaucoup avec sa superbe montre Forerunner 920XT.

Mais pourquoi 2 capteurs différents ? D’autant qu’il est possible d’acheter un bundle avec les deux, voire même une version de la 920 XT avec les deux.

Le HRM-tri est plutôt la version « compatible natation » du HRM-run, cardio livré avec les montres de la marque depuis la FR 620. La différence semble résider dans le stockage de toutes les données de toutes les activités avant de les « déverser » vers un appareil compatible. Il collecte donc également les données de dynamique de course – cadence, oscillation verticale …- comme son ainé estampillé Run. Le HRM-tri serait le plus petit cardio de la marque.

tri

Le HRM-swim va se concentrer sur la natation : fréquences cardiaques et un récapitulatif des intervalles dont le contenu n’est pas précisé par Garmin. Il est surtout adapté à la nage via un revêtement anti-glissement. Ce qui me rappelle le nombre de fois où une poussée un peu trop forte contre le mur du bassin a fait glisser ma ceinture cardio par le passé.

swim

Les piles sont données pour durer  10 et 18 mois pour respectivement le HRM-tri et le HRM-run.

Les deux sont compatibles avec les modèles Forerunner 920XT, fēnix 3 et Epix.

Le HRM-Tri et le HRM-Swim seront disponibles dans le courant du troisième trimestre 2015 aux prix publics conseillés de 129 € TTC (Tri) et de 99 € TTC (Swim) individuellement, ou de 199 euros vendus ensemble.

Une édition spéciale Forerunner 920XT Tri Bundle sera également proposée ; elle comprendra une montre Forerunner 920XT noir/argent, un capteur HRM-Tri, un capteur HRM-Swim ainsi qu’un kit de démontage rapide, pour un prix de vente conseillé de 599 € TTC.

5 Comments on “Garmin : 2 cardio-fréquencemètres pour aller dans l’eau

  1. C’est vraiment super que Garmin se soit attaqué à ce type de cardio-frequencemètre. Je ne savais pas que ça exister. Pour faire un bon entraînement de natation c’est super! 🙂
    Merci pour cette découverte !

  2. dommage qu’il n’existe pas un seul cardiofréquencemètre universel comme pour le suunto

    • Le Suunto ne fait que l’équivalent du HRM-Swim. Il ne collecte pas de données de dynamique de course comme le Garmin HRM-run ou le HRM-tri. La cadence sur l’Ambit est mesurée par l’accéléromètre de la montre (mouvement des bras donc). Je pense que le Smart Sensor de Suunto n’a tout simplement pas d’accéléromètre. Donc pas universel.

  3. Salut, peut-on nager avec une ceinture HRM run ou faut -il absolument la HRM tri ou swim?
    La HRM run est-elle étanche?
    Merci d’avance

    • Il ne sert à rien de « nager » avec une HRM Run. Les ceintures ne donneront jamais la FC affichée sur la montre en temps réel dans l’eau. Elles sont connectées en Bluetooth. Le Bluetooth utilise des ondes qui ne passent que dans l’air.
      Le principe des HRM Tri ou Swim est d’enregistrer les données et de se synchroniser à la fin de la séance. Je ne pense pas que la HRM Run fasse ça dans sa version standard (sinon je ne vois pas trop l’interêt des 2 autres).

      La ceinture standard Smart Sensor chez Suunto le fait avec les montres de la marque. Et ça marche bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Strava de J.G.