Pourquoi ce nom ENDOMORFUN ? C’est quoi un mésomorphe ? C’est quoi cette histoire de super-héros ?

Il y a tout juste une semaine, je me décidais enfin à lancer le compte twitter de ce blog. Je suis donc ici.

Pour démarrer avec quelques followers, je me suis basé sur les bloggueurs et runners que je connais au moins par Facebook, réseau social plus naturel pour moi qui suis trop bavard pour 140 caractères. Mais très vite ma base s’est étendu à des gens que je ne connaissais pas et suis entré dans de véritables conversations à plusieurs. Je suis alors devenu une personne dont le pseudo est « Endomorfun ». Jusqu’à présent, sur Facebook je faisais bien la distinction entre Jean-Guillaume, la personne qui pratique la course à pied, et endomorfun.fr le blog. Sur Twitter ce n’est visiblement pas l’usage.

Je découvre même que certains s’inspirent de la littérature comics pour créer une ligue de super-héros : La ligue GRO pour « Ligues des Gentils Runners Ordinaires ». Un fan de l’oeuvre d’Alan Moore, comme moi, ne peut qu’apprécier la référence. La ligue est une communauté qui s’organise pour participer à des évènements comme une course de 24h pour le téléthon. La runnotwittosphère a l’air très créative. Et qui dit ligue de super-héros dit nom de code (et super pouvoir) et les pseudos twitter sont idéaux pour jouer ce rôle.

Du coup, je me suis dit qu’il faudrait que je fasse un billet sur le nom « Endomorfun ».

Tout d’abord, c’était un jeu de mot évident en référence à l’autre nom des endorphines, les endo-morphines. Après tout, on nous traite souvent de « drogués aux endorphines » dans les médias? Autant rappeler que ça n’a jamais tué personne et que c’est même plutôt fun. Quand j’ai commencé la course, je croyais que les endorphines allaient faire comme le cannabis : une montée soudaine de l’effet euphorisant. J’ai jamais essayé mais on m’a dit que … (ça va j’ai été jeune, musicien, étudiant et militaire …difficile d’y échapper au moins une fois). Je croyais donc que je ne serais jamais un vrai sportif vu que je ne ressentais rien de spécial. En fait, c’est beaucoup plus subtil comme montée. Mais ce n’est pas moins fun. Voilà pour le côté « junkie ».

Dernièrement un nouveau coach chez Urban Running m’a traité de « mésomorphe ». Il venait de saluer tous les adhérents, en constatant qu’ils étaient tous longs et filiformes en bon coureurs à pied. Avant de me voir me marrer dans mon coin. Long et filiforme. Pas vraiment moi. Du coup, il s’est exclamé « oh mais méfiez-vous des mésomorphes !!! ».

Mince c’est quoi encore ça ? Une sorte de mutant ? Méso- c’est le milieu, morphe c’est la forme. Je suis donc une forme humaine médiane. 1m76, 76 kg les bons jours. Ca doit être ça. Je suis un coureur moyen. J’ai la pire des VMA qui soit pour choisir entre le groupe cool ou le groupe « confirmé » : 15 km/h. Les coachs chez Urban ont l’habitude de créer le groupe des moins de 15 et le groupe des plus de 15. Ben et euh … et les « 15 pile » ? Donc oui, je suis au milieu.

J’ai quand même recherché sur internet ce que cela signifiait et découvert qu’il parlait de ce que l’on appelle un morphotype. Une classification inventée par un certain William Sheldon dans les années 40. Un truc qui a d’ailleurs l’air de donner lieu à polémique, controverses et débat. Bref le lot habituel des théories en matières médicales et sportives.

Mésomorphe est l’athlète qui développe naturellement sa masse musculaire. Rien que ça. Les grands maigrichons qui ne grossissent jamais – pardon les longs filiformes – sont des ectomorphes. On frise le juron du Capitaine Haddock là : « Bachi-bouzouk, ectomorphe va !! ».

En creusant un peu, j’ai peut-être fait beaucoup de sport et en particulier de fitness ces derniers temps, et j’ai surement des restes morphologiques de mon passé de véliplanchiste et de nageur. Mais je ne pense pas être mésomorphe. Je pense plutôt que je correspond plus à la définition de l’endomorphe. Endo- = intérieur. Je serais donc quelqu’un de l’intérieur, comme le chantait Francis Cabrel.

Le site d’Akelys musculation, qui explique très bien tout ça, donne la définition suivante :

L’endomorphe est prédisposé à l’embonpoint, son métabolisme est lent et il a tendance à accumuler facilement du tissu adipeux. Avec un poids corporel souvent élevé, l’endomorphe doit veiller à une alimentation équilibrée qui répondra à sa dépense énergétique, sans excès afin de contrôler son poids.
L’endomorphe doit travailler en priorité son endurance, qui influencera également son poids. Les activités de cardio-training pour le développement cardio-vasculaire sont particulièrement recommandées.

Du coup, Endomorfun c’est un peu le gars qui doit toujours faire gaffe à son alimentation et son activité mais qui le fait pour et dans une bonne dose de fun. Ca me va tout à fait comme nom de code. Pour le super-pouvoir on verra plus tard. Je suis encore un peu novice pour rejoindre une ligue de toute façon.

En marketing de super héros, il faut aussi un leimotiv. Genre « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » chez Spiderman. Enfin c’est surtout le leimotiv de son insupportable Oncle Ben, personnage qui semble sorti de la Petite Maison dans la Prairie avec sa morale à deux balles, et qui meurt à chaque remake ou reboot.

« Avant je détestais courir … » ça me plait assez. Avant je détestais courir mais  une paire de running radioactive m’a transformé en ENDOMORFUN et sa VMA de 15.

Allez trève de plaisanteries moyennement drôle (je dirais même plus méso-drôlatique), j’ai un relais sur la Saintélyon à préparer moi. Pour finir cette année de fou : 12 courses/trails depuis Janvier dernier. Et une corrida de Père Noël, une corrida sans mise à mort de Père Noël. Une course déguisée donc. En quoi donc vais-je pouvoir me déguiser ? En Endomorfun bien sur.

 

NOTE : si vous êtes jaloux de mon super-héros perso, je l’ai créé avec l’application « Create your own superhero » de Marvel

One Comment on “Pourquoi ce nom ENDOMORFUN ? C’est quoi un mésomorphe ? C’est quoi cette histoire de super-héros ?

  1. Merci pour ce billet ! Nous avons tous la même envie : nous faire plaisir en courant ! 🙂
    Bonne SaintéLyon, j’espère que la neige sera moins importante que l’année dernière…
    Eponyme – Ligue GRO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Strava de J.G.