La course des terrils 2013 – Vidéos

Après m’être abusivement inspiré du blog des Babaorun dans le précédent billet, je récidive en m’inspirant, avec toute la modestie que mon statut de newbie en la matière suppose, d’un autre bloggueur-runneur : Jean-Pierre de  Run Reporter Run et ses reportage vidéos au coeur des courses.

Il se trouve que nous étions sur la même course le week-end, La Course des Terrils dont j’ai déjà fait un (long) compte-rendu. Ca me permet de voir que sur un même sujet, j’ai encore des progrès à faire en vidéo. Et puis la prochaine fois que je filme une nocturne, je ferai gaffe à l’éclairage. J’allumerai ma frontale ou mieux j’aurais un ventrale. Je tacherai de m’en souvenir pour « Carrières By Night » et pour la Saintélyon que je fais en relais.

Ayant participé à deux courses ce week-end là, je fais deux films. Le premier présenté ici concerne bien évidemment la grande fêtes nocturne de la course « Les Allumés » qui n’a lieu que tous les 5 ans.

Voilà, maintenant vous pouvez aller voir la version plus professionnelle de run reporter run.

Mise à jour : un autre CR avec vidéo et photos sur le blog d’un autre geek qui court DD2012’s

Et puis bien sur, mais là on ne joue plus dans la même cour, la vidéo officielle de Kalenji, magnifique. Oh mais qui vois-je à 3’28 ?

Capture d’écran 2013-10-09 à 08.38.42

 

4 Comments on “La course des terrils 2013 – Vidéos

  1. Pingback: CR Course des Terrils – 28/29 Septembre 2013 | Endomorfun

  2. Excellente ta vidéo 😉 C’est plus lumineux que la mienne.
    Je m’en vais de ce pas ajouter ton CR sur mon post sur les terrils !

    J’ai un peu de retard, je découvre à peine ton blog.
    A+

    • Cool ta vidéo. Je mets le lien dans le billet. (et j’essaie de trouver le temps de finir l’authentique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Strava de J.G.