Montre GPS/Cardio Garmin 310 XT – une valeur sure, plusieurs années après sa sortie

Vous n'aurez pas les derniers gadgets à la mode mais en terme de fiabilité et d'autonomie, la Garmin 310XT reste un valeur sure du trail.

Garmin, concepteur de GPS bien connu, fait partie des leaders dans la montre dédiée au running avec sa gamme Forerunner. Son système dispose de tous les outils modernes pour gérer, enregistrer et consulter des entrainements, courses et parcours avec une composante « partage » dans l’air du temps, à l’époque des réseaux sociaux. Nous sommes dans l’ère de ce que les experts appellent le « Quantified Self », cette mode de mesurer toutes ses données et de les partager sur internet, et Garmin, comme d’autres, l’ont bien compris.

Le système Garmin peut alors paraitre assez complexe à un néophyte plus sportif que geek. Les manuels utilisateurs ne sont pas terribles non plus. Ils ont tendance à détailler les fonctions en oubliant de préciser leur utilité.

Tentons d’y voir un peu plus clair Pour cela je me base sur mon expérience de la montre Forerunner 310 XT, un modèle multi-sport assez ancien mais relativement complet. Il a été remplacée dans le coeur des triathlètes et des traileurs par la 910XT puis par la 920XT mais ce que j’expose là devrait être valable pour toute la gamme.

La 310XT est une montre équipée d’un GPS, d’une fonction cardiofréquencemètre (nécessitant une sangle de poitrine en option) et on peut y brancher l’accéléromètre Footpod, plus précis qu’un GPS sur petite distance ou piste circulaire, ou tout autre appareil qui « parle » le ANT+ de Garmin. ANT+ est ce que l’on appelle un protocole sans fil (« wireless »). Voyez ça comme un bluetooth spécialisé. D’ailleurs, en 2014, il a tendance à disparaitre ou à cohabiter avec le Bluetooth.

ANT+ est aussi ce qui va permettre à votre montre de communiquer avec votre ordinateur via une clef USB fournie et un petit logiciel Mac/PC appelé « Garmin Express ».

Parmi les autres appareils que vous pouvez connecter à votre montre ,ou tout autre appareil compatible, il y a, chez Garmin, un adaptateur iPhone (avec une application qui remplace la montre donc) ou encore un capteur de vitesse et de cadence pour vélo. J’utilise d’ailleurs ce dernier sur mon vélo. La cadence, en tours de pédale par minute, est intéressante pour un runner qui s’adonne au cross-training. On conseille d’être aux environs de 90 tour/mn pour une efficacité optimale. C’est assez rapide, surtout sur du plat, et cela vous oblige souvent à rester sur le petit plateau.

Certains constructeurs de matériel de sport électronique ont incorporé le protocole ANT+ dans leurs produits. Vous pouvez, par exemple, trouver un appareil ANT+ dans votre salle de sport pour enregistrer votre fréquence cardiaque, une cadence ou la vitesse d’un tapis roulant. Ceci vous permet d’avoir le même niveau de mesure qu’avec le GPS en extérieur. Il existe aussi des balances sophistiquées qui vont utiliser votre montre comme afficheur et enregistreur de données multiples. Pour ceux que cela interesse, la TANITA BC1000 semble être un modèle du genre.

Côté informatique et internet, Garmin va donc permettre l’enregistrement de vos données d’enregistrement pour gérer vos statistiques personnelles et éventuellement les diffuser auprès de vos contacts. Dans l’autre sens, le système Garmin va vous permettre d’utiliser des interfaces plus conviviales pour définir vos entrainements. Créer un entrainement fractionné, par exemple, est tout à fait possible depuis la montre elle-même mais c’est beaucoup plus pratique avec les logiciels sur un écran digne de ce nom. De la même façon, vous allez pouvoir créer des parcours ou mieux les récupérer de sites spécialisées et les « télécharger » dans votre montre. Ce sujet est traité dans cet article.

Si vous avez déjà votre montre Garmin, vous aurez remarqué qu’il existe deux logiciels aux fonctions communes avec quelques différences notables. Le plus ancien des deux est Garmin Training Center. C’est un logiciel qui s’installe sur votre ordinateur et qui va donc gérer les données chargés par Garmin Express. L’autre est un logiciel en ligne, un site internet donc, Garmin Connect. Il propose des fonctions similaires mais est plus orienté « partage ».

Le Training Center ne semble plus être la priorité des développeurs de Garmin qui privilégie Garmin Connect. On peut comprendre que l’approche en ligne est plus moderne et, au passage, va permettre de faire un peu de marketing sur vos données personnelles gracieusement fournies par vous mêmes. Je dis ça mais je n’ai jamais rien constaté de choquant à ce niveau.

Le logiciel Garmin Training Center

Mon Semi-Marathon de Paris 2013 vu de Garmin Training Center

A noter qu’il existe également un « plugin » qui permet à d’autres sites de lire vos données venant de Garmin Express. Vous pouvez par exemple sauver vos sessions dans Runtastic ou Strava. Il est assez amusant de constater que le calcul des calories consommées diffère entre Garmin et Runtastic. Cela s’explique par le fait que l’algorithme utilisé par Garmin prend en compte les mesures de rythmes cardiaques si elles sont disponibles. Runtastic n’a pas un tel algorithme et va donc être moins précis et malheureusement plus « gentil » (alors qu’il existe une sangle et un cardio-fréquencemètre pour l’application smartphone).

Cette montre, toujours disponible sur certains sites, n’a pas toutes les fonctions modernes, pas d’altimètre barométrique (l’altitude est donnée par les points GPS), pas de carte embarquée, pas de mesure compliquée comme la dynamique de course. Elle n’a malheureusement pas non plus de connexion Bluetooth pour récupérer ses activités sur un smartphone ou une tablette ou télécharger l’éphéméride des satellites GPS, qui accélère considérablement le temps de détection au démarrage. Mais paradoxalement, elle utilise une puce GPS plus fiable que sur certains modèles récents comme la 620 ou la Fenix 2. Je vous renvois à l’étude faite par ce site sur les précisions des GPS des diverses montres actuelles. La 310 y est toujours une des Garmin les mieux placées.

Elle a aussi une autonomie de 20 heures que l’on rencontre encore peu sur les nouveaux modèles.

Vous pouvez même suivre un parcours récupéré sur internet dans un GPS Garmin en suivant mon tutorial qui reste l’article le plus lu de ce blog à ce jour.

Ayant acheté une Fenix 2, j’ai voulu vendre cette montre. Mais Anne-Claire, utilisatrice d’une TomTom Runner pour ses entrainements de running, a découvert la 310XT pour les trails et les suivis de trace en forêt. Du coup, on la garde sans aucun regret. Sachant qu’à l’inverse, je revends la Fenix 2 après lui avoir préférée une Suunto Ambit 3 Peak. OK je suis un geek. Mais si vous n’êtres qu’un « vrai » coureur ou mieux un « vrai » trailer, vous saurez apprécier la 310 XT.

Il en reste quelques-unes en stock chez les revendeurs. Vous pouvez la trouver chez notre partenaire i-run. A noter, que la mienne n’a pas de problème de batterie depuis plus de 2 ans donc le marché de l’occasion peut aussi être une bonne piste.

5 Comments on “Montre GPS/Cardio Garmin 310 XT – une valeur sure, plusieurs années après sa sortie

  1. Pingback: Runtastic Pro : créer un entrainement fractionné (iPhone et Windows Phone 8) | Endomorfun

  2. Pingback: Marathon de Paris 2014 – Préparation – Episode Zéro | Endomorfun

  3. Pingback: Test Apps : myFitnessPal – mon journal de nutrition | Endomorfun

  4. Pingback: Quantified Self, le retour : N’en fais-je pas un peu trop ? | Endomorfun

  5. Pingback: Montres GPS testées par des non-geeks | BABA O RUN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Strava de J.G.