[Test/Musique] Oittm Ecouteurs Bluetooth Sport intra-auriculaires à moins de 20 euros

oittm1-1

Finalement, on se fait aux écouteurs Bluetooth, malgré l’obligation de les recharger régulièrement. Pour la pratique sportive, c’est un plus indéniable de ne plus avoir à se prendre « les pieds » dans le fil. Mais le tarif restent souvent un frein. Une bonne paire d’écouteurs bluetooth de qualité en intra-auriculaires approche vite la centaine d’euros.

Si mon dernier test portait sur un modèle au son haut de gamme (voir le test), quoique moyennement adapté au sport, cette fois il s’agit d’un modèle entrée de gamme que je vais soumettre au test. Celui-ci coute moins de 16 euros.

Sommaire :

Design standard et fonctions complètes

La marque Oittm propose un modèle qui, sur le papier, possède tous les attributs des écouteurs typés sport : fixation fiable disponible en 4 tailles, télécommande complète pour prise d’appel avec micro, volume et navigation dans la playlist, câble plat anti-noeud et matière souple traitée pour la transpiration. Au niveau du fonctionnement, nous sommes dans les classiques. Les boutons sont tous sur l’oreillette droite. Aucun bloc n’est déporté au milieu du câble. La batterie et la prise USB de recharge sont elles situées sur l’oreillette gauche. Le tout restant étonnamment léger.

Les écouteurs sont livrés avec une petite sacoche en « mesh » pour le rangement, 3 tailles d’embout d’écouteurs, les ailettes et le cable USB.

Bien sur, le côté low cost des écouteurs se voit d’abord dans le design qui fait un peu plus « mastoc » que chez Monster par exemple. Mais on est dans un 5ème du prix de la plupart des écouteurs Bluetooth typés sport. Ces énormes écouteurs en plastique font le job mais ne sont pas très beaux.

Pour ce qui est des ailettes de fixation, elle sont dans un caoutchouc mou agréable. Elles se logent dans l’intérieur du pavillon, comme chez Monster ou JBL. Bien sur, et c’est un défaut de mes oreilles, je n’ai eu aucun problème à trouver la bonne position à droite mais j’ai du tâtonner pour que l’oreillette gauche ne tombe pas en courant. En réglant l’angle de l’ailette, j’ai fini par trouver la bonne position. Il ne faut pas désespérer si cela vous arrive. Mais je suis loin du confort immédiat de mes Monster Intensity. Peut-être les ailettes sont-elles un peu trop molles.

Pour finir avec le ressenti général du produit, l’autonomie m’a semblé bonne. La notice donne 5 heures. Je pense que cela doit être proche de ce que j’ai constaté pendant un mois de test.

Petit plus, les Oittm parlent. Un message audio vous indique s’ils sont allumés ou éteints, quand ils sont appairés à un appareil Bluetooth et quand la batterie est à un niveau trop bas.

Livré avec tout ce qu'il faut.

Livré avec tout ce qu’il faut.

On est donc en face d’un produit complet. Il reste à voir ce que cela donne au niveau du son. En avant …

La musique

Je ne déroge pas à ma règle. Pour parler de qualité de son, il faut tester en regard des différents style musicaux. Je prends ma playlist éclectique et je compare avec différents produits. Là, je vais bien sur comparer à mes Monster Intensity (non intra-auriculaires) et aux Sudio Vasa Blå qui sont ma nouvelle référence son. Je pars bien sur avec un à priori : je ne devrais pas avoir la qualité audio de ces écouteurs haut de gamme, beaucoup plus cher.

On va évacuer tout de suite le sujet pour ceux qui n’ont pas mon niveau d’exigence : quand on court, on a juste besoin d’entendre la musique, pas forcément besoin d’une écoute de mélomane audiophile. Et pour cela, ces écouteurs conviendront parfaitement à ceux qui veulent changer leurs écouteurs blancs fournis avec leur smartphone pour passer au sans fil. Mais passons à l’écoute précise.

Pour ceux qui est des musiques dites « urbaines » :

  • « Wu-Tang Clan Ain’t Nuthing Ta F’ Wit » (rap old school) : La basse est énormément présente. Le son reste assez clair. Pour une utilisation en sport, c’est plus que correct.
  • « La Rock 01 » – Vitalic (électro). Kick et basse sont sur-gonflés. Mais le son est encore là plus que correct. Ces écouteurs devraient vraiment plaire à ceux qui aiment ce genre de son.

Passons au rock à guitare :

  • AC/DC – « What next to the moon». On sent comme une compression audio qui, si elle gomme les subtilités de dynamique, donne une bonne impression de puissance. Personnellement, je ne suis pas fan de ce genre de son. Mais j’ai 49 ans et je pense que des oreilles plus « actuelles » seront comblées sur du gros rock.
  • « Backbone » – Gojira. Là encore la puissance des basses fait de l’effet. Mais on est vite brouillon sur les guitares métal. Et le kick de la grosse caisse perd en précision, ce qui quand on apprécie le jeu de Mario Duplantier est un peu dommage. Ceci dit le son n’est jamais agressif et il n’y a pas d’effet abeille sur les saturations extrêmes.

OK, maintenant passons un peu à quelque chose de plus acoustique :

  • « Hurt », Johnny Cash. Clairement pas le meilleur dans ce registre. La guitare semble venir d’un mauvais MP3. Manque de medium. Le titre reste écoutable, sans plus.
  • « Gogol » – Gonzales (Piano solo) et « Grieg: Peer Gynt Suite – Hall Of The Mountain King » (Herbert Von Karajan – Berlin Philharmonic Orchestra) : oubliez ces écouteurs pour ce genre de musique. Sauf à vouloir juste un fond musical un peu brouillon. La seule qualité que je peux encore leur trouver dans ce registre est que les aigus ne sont jamais claquant et agressif, quel que soit le genre musical. Mes acouphènes ont apprécié.

Note : Si vous voulez écouter les titres cités dans ce test, je vous les ai mis dans playlist sur Deezer : cliquer ici.

En conclusion

Pour des musiques actuelles urbaines, rap, electro, dub, dance, r’n’b … ces écouteurs devraient être appréciés qui plus est dans une utilisation sportive. Pour le rock, si vous voulez une réserve de puissance et un niveau sonore important, vous serez comblés. Pour ce qui est de la stricte qualité sonore, ils seront corrects sans plus.

Pour les plus exigeants (et vieux) comme moi, il manque toujours ce registre medium qui fait le timbre musical. Nous sommes bien dans une entrée de gamme. Mais elle est selon moi très acceptable en regard du marché. Et même excellente, compte tenu du prix.

Je m’en sers avec bonheur pour les livres audio Audible.fr (voir mon test).

Les plus

  • Les basses sont surgonflées pour les musiques actuelles.
  • Aigus modérés même s’ils sont toujours bien présents. Ne fait jamais mal aux oreilles sensibles.
  • Très bon niveau de sortie.
  • Bien équipés : cable plat traité contre la transpiration, télécommande « kit main libre » complète, ailettes de fixation.
  • Légers.
  • Une impression de solidité de l’ensemble.
  • Autonomie plus que correcte.
  • Des messages audio pour vous indiquer l’état des écouteurs.
  • Compatibles iPhone et Android.
  • Prix et rapport qualité/prix imbattables.

Les moins

  • Les ailettes sont un peu trop souples et peuvent ne pas convenir à certaines oreilles.
  • Certains, dont moi, peuvent reprocher le manque de medium et de subtilité pour certains styles musicaux.
  • Le design est loin d’être beau et fait un peu « mastoc ».

Vous pouvez vous procurer les écouteur Oittm sur Amazon en cliquant ICI.

Pour nos autres test d’écouteurs : c’est pas là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Strava de J.G.