[Test] Xiaomi Mi Band 1S – tracker d’activité au prix imbattable

La marque chinoise Xiaomi (prononcer « chaomi »), ou désormais Mi, a d’abord fait parler d’elle dans la téléphonie avec une approche de gamme complète, qui le place aujourd’hui 4ème mondial sans le secteur. Très vite, la société a proposé d’autres appareils grands publics qui se sont imposés, comme des caméras de sport qui »chatouillent » les leaders comme GoPro ou encore, récemment, un premier drône. Nul surprise de voir une offre dans les objets connectés orientés sport-santé.

Sommaire :

Tracking d’activité

Me voilà donc à tester un tracker d’activité, le Mi Band 1S, avec cardio-fréquencemètre optique intégré. Cela fait un petit moment que je n’ai pas utilisé un tel objet au quotidien, depuis la mort par noyade de mon Withings Pulse.

Pour beaucoup de gens, la « mode » serait passée. Ce qui est loin d’être vrai si on en juge par la domination de la marque pionnière Fitbit. Il est vrai qu’aujourd’hui, les constructeurs sont plus à créer des hybrides sous forme de montres design, pour embarquer un accéléromètre jouant les podomètres et les enregistreurs de sommeil.  D’un autre côté, les sportifs d’endurance ont droit à l’intégration complète de ces fonctions dans des montres GPS/Cardio, en particulier chez Garmin et Polar. La fonction de tracking n’a pas vraiment disparu du marché. Elle semble même être partout dans les objets connectés dédiés au sport et à la santé.

Je rappelle d’ailleurs que, dans le cadre de mon entrainement de course à pied, je vois surtout deux utilités au tracking d’activité : surveiller mon inactivité les jours sans entrainement et surveiller mon temps de sommeil, trop souvent faible. 2 semaines avec le Mi Band 1S et je me rends compte qu’encore une fois, le simple fait de mesurer ces deux données m’encourage à modifier mon comportement pour les améliorer. Il ne s’agit que de ça : prendre conscience. Et visiblement, en ce qui concerne le sommeil j’en avais besoin.

xiaomi-miband3 - 2

Ceci dit, l’offre est pléthorique alors que peut nous apporter Xiaomi sur le sujet ? On va être clair, l’avantage premier du Mi Band 1S est son prix, moins de 18$, très loin de ce dont nous avons eu l’habitude en la matière. A partir de là, cela devient intéressant de le comparer à ses concurrents. Et autant dévoiler le suspense tout de suite, il tient bien la comparaison.

Application Mi Fit

Bien sur, un bracelet connecté a besoin de son application compagnon pour avoir une quelconque utilité. L’application Mi Fit existe bien sur pour Android et iOS. Depuis les dernières versions, elle est disponible en français. Mi Fit est à la fois sobre dans son design et sa conception, complète et stable. J’ai eu quelques soucis avec l’interface de création d’un compte sur le service de Mi sur la version Android, mais il est possible de passer par leur site web (https://account.xiaomi.com/) A noter que j’ai du créer un compte avec mon numéro de mobile comme identifiant.

Application en français (Android)

Application en français (Android)

Une fois mon compte créé, la liaison avec le bracelet est assez folklorique. Vous lancez la recherche et devez attendre que le bracelet vibre, tapoter assez fort dessus à ce moment et valider ainsi l’appairage. Ceci dit, ça marche bien. Le vibreur intégré est d’ailleurs l’unique moyen pour le Mi Band de vous notifier quoi que ce soit, vu qu’il est dépourvu d’écran. Mais son usage est plutôt bien pensé.

L’application présente des écrans dont la couleur dépend de la thématique : pas, sommeil, poids (Xiaomi a aussi une balance connectée), fréquence cardiaque et trophées. Ces derniers sont donnés en fonction des jours ou l’objectif est atteint : record personnel ponctuel, record de nombre de jours …

Design du bracelet

L’emballage en carton recyclé est loin d’être sexy. Mais on peut passer outre pour le prix. Un mot sur le manuel : qui dit objet vendu essentiellement par des vendeurs chinois dit aucun manuel en français. Heureusement, ce bracelet a eu un petit succès qui a encouragé certains utilisateurs blogueurs à traduire le manuel (voir ce site).

xiaomi-miband - 1

Comme c’est un objet à porter en permanence, le design du bracelet est une donnée importante. Le Mi Band 1S est très léger avec ses 5 grammes, minimaliste et discret mais pas dépourvu de charme. Son bracelet en silicone a au moins le mérite du confort et du maintien quelles que soient les circonstances : chaleur, froid, pluie. J’ai tout testé en trail. Le module d’aspect alu brossé est finalement plutôt sympa avec ses 3 leds blanches. Celles-ci indiquent l’avancée de votre objectif journalier en nombre de pas ou la batterie faible. Là aussi, nous sommes dans un minimalisme de bon aloi. Le vibreur a plusieurs fonctions paramétrables. Il vibre quand vous atteignez votre objectif journalier. Celui-ci étant fixé dans l’application. Mais vous pouvez aussi activer des notifications : appel du téléphone, rappel pour consulter vos statistiques et même réveil réglable. Et pour finir, le Mi Band 1S est certifié IP67 donc protégé contre la poussière et les immersions dans l’eau jusqu’à 30 mn.

Pour en finir avec le design, vous pouvez trouver des supports pour le monter en pendentif de couleur ou toutes sortes de bracelets compatibles (voir ici).

Autonomie

A l’heure où j’écris cet article, je porte le Mi-Band depuis 2 semaines après l’avoir chargé et l’application m’indique 51% de charge. Sachant que j’ai activé une plus grande précision des données de sommeil, que Mi me dit être consommatrice de batterie. Cela reste tout à fait honnête. Pour la recharge, il suffit d’enlever le module du bracelet en silicone et de le brancher via un câble propriétaire. On peut toujours râler contre cette habitude de faire des câbles propriétaires, au lieu de connecteur micro-USB, mais la vérité c’est que cela reste un cas loin d’être minoritaire chez les constructeurs.

 

L’activité

Je me garderais bien de juger la justesse de la mesure des pas. Que ce soit avec mes différents trackers, montres ou applications sur smartphone, je n’ai jamais le même résultat. Encore une fois, ce qui est intéressant c’est la progression et la mesure en relatif pour constater un progrès. Et la prise de conscience des problèmes qui est le premier pas pour la résolution. Le Mi Band 1S s’en tire très bien. Il détecte automatiquement mes sorties de course à pied. Il me voit courir plus tôt et finir de courir plus tard que ma réelle sortie (mesurée avec ma Suunto Ambit 3 et son GPS). Mais aucun tracking par accéléromètre ne m’a jamais bluffé sur le sujet. Pas même ceux des montres de sport haut de gamme.

Les stats d'activité sur les derniers jours

Les stats d’activité sur les derniers jours

Détection d'une session de course à pied en jaune

Détection d’une session de course à pied en jaune

Cardio intégré

Cardio optique intégré

Cardio optique intégré

Le capteur cardio peut prendre une mesure ponctuelle quand vous le voulez. Il faut aller dans l’application pour la déclencher. Il n’y a pas de suivi en continu. Cela me rappelle mon Withings Pulse. Je ne m’en servais que pour une chose : prendre ma fréquence cardiaque au repos le matin au réveil. Cela reste intéressant. Par exemple, entre ma période « fumeur » et quelques mois après avoir arrêté, ma FC au repos a baissé de 10 pulsation à la minute. Pour tout le reste, je ne vois pas l’utilité d’une mesure isolée. J’ai en plus du m’y reprendre plusieurs fois pour que la mesure soit prise, en repositionnant le bracelet à chaque fois. Mais la mesure de ma FC au repos est cohérente avec ce que j’ai mesuré avec le Smart Sensor de ma Suunto. Dommage que ce capteur, visiblement fiable, ne serve pas plus.

Screenshot_2016-06-06-16-24-50

Du coup, le calcul des calories brulées n’utilisant pas le cardio, il n’est pas d’une grande précision mais exploitable dans un logiciel de contrôle de l’alimentation en regard de l’activité, si l’on prend une marge d’erreur. D’ailleurs, il est dommage que l’application Mi Fit ne propose pas d’interfaçage avec d’autres services, tel que mon fidèle MyFitnessPal.

Le suivi du sommeil

Le principe est toujours le même : en sommeil profond nous ne bougeons pas du tout. En sommeil léger, nous faisons des mouvements. Je savais déjà, avec mes trackers précédents, que j’avais un sommeil agité. Le Mi Band me voit encore pire qu’avant. Je dors trop peu, c’est sur, mais si j’ai 1h de sommeil profond sur 7h de sommeil, c’est un maximum. Rien que pour me mettre ça devant les yeux, je vais garder ce Mi Band sur moi.

D’autant que je n’ai rien à faire de spécial. Le Mi Band détecte automatiquement le mode nuit d’une façon assez fiable. Là aussi, il me dit clairement que je me couche trop tard.

Mon sommeil quotidien

Mon sommeil quotidien

 

Les stats de sommeil

Les stats de sommeil

Conclusion

Sobre et discret, si vous avez envie d’un tracker d’activité sans vous ruiner, le Mi Band 1S a tout ce qu’il faut. Bien sur, comme d’habitude, je vais avoir plusieurs runners qui vont penser « cela ne sert à rien » et comme d’habitude, je dirais que je ne suis pas forcément d’accord, ne serait-ce que pour le sommeil et les jours d’oisiveté.

La version 2 sort de façon imminente et apporte quelques nouveautés tout aussi sympathiques, dont un design revu avec un véritable écran.

Les plus

  • Le prix et le rapport qualité-prix imbattable
  • Design sobre, confort et légèreté
  • Solide
  • Application Mi Fit complète, simple et stable.
  • Application disponible en français sur Android et iOS.
  • Vibreur pour notification d’appel téléphone, d’objectif atteint ou de réveil réglable.
  • Détection automatique du mode nuit et du running.
  • Autonomie honnête.
  • Fonctionnalités complètes de tracking d’activité : pas journaliers,  sommeil et statistiques.
  • Protégé contre la poussière et étanche pendant 30 mn (Certifié IP67)
  • L’offre de personnalisation, bracelet ou en pendentif, est plutôt fournie (sur le site de notre partenaire Gearbest).

Les moins

  • Pas d’écran sur le bracelet
  • Le capteur optique cardio n’est pas très utile (comme sur feu mon Withings Pulse). Aujourd’hui, on veut carrément un suivi tout au long de la journée plutôt qu’une mesure ponctuelle lancée manuellement.
  • Pas de possibilité de lier un compte MyFitnessPal ou autre service de contrôle de nutrition.
  • Pas de manuel en français en standard (voir le texte de l’article).
  • Ne remplace pas une montre de sport GPS/Cardio pour l’entrainement sportif mais c’est le cas de tous les trackers beaucoup plus chers.
  • Câble de recharge propriétaire.

Vous pouvez trouver le Mi Band 1S chez notre partenaire Gearbest (par ici)

Un Mot sur le Mi Band 2

(disponible à partir du 7 juin 2016, en prévente ici avec le code promo GBMI2)

Même s’il coute le double (moins de 39$), le prix de cette nouvelle version reste plus que raisonnable. Au chapitre des évolutions significatives : mesure du cardio pendant la course à pied, notification vibrante des SMS (en plus des appels) et surtout un écran.

La nouvelle version Mi Band 2

La nouvelle version Mi Band 2

 

2 Comments on “[Test] Xiaomi Mi Band 1S – tracker d’activité au prix imbattable

  1. Faut-il laisser le bluetooth activé en permanence sur le téléphone, ou bien ça se décharge au moment où on l’enclenche et qu’on déclenche une synchro?

Répondre à jeanguillaume Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Strava de J.G.